maman
Ma mère vers 30 ans

Que reste t-il des gens disparus ? que restera t'-il de nous
lorsque nous ne serons plus là ? C'est en me confrontant à
cette question humaine, existentielle, que j'ai décidé de faire ce modeste
hommage à ma mère, décédée des suite d'un cancer en avril 2002.
Pourquoi affiché cela sur un blog. Certains trouveront que c'est peut être indécent
ou larmoyant. Pourtant se souvenir c'est important,
les morts existent à travers nous et on ne parlent pas assez d'eux.

Comment faire revivre ce qu'elle était ? Comment se souvenir ?
Voici quelques traces écrites, quelques images
à propos d'elle que j'aime tant et que j'admire.

Ma mère Marie-thérèse La Gravière Hennebert est née
le 10 novembre 1944 à Mers sur Indre, un petit village
de l'Indre (36) non loin de Nohan (le village de Georges Sand).
Puis elle grandit à Châteauroux. Issue d'un milieu ouvrier
d'après-guerre, il y a peu de livres à la maison et l'école est une révélation.
Du coup elle devient bibliothécaire, après avoir enseigner l'histoire
et la géographie pendant une courte période.

En 1977, elle est à Paris, participe à l'ouverture du
centre Georges Pompidou où elle y sera, dans un premier
temps, bibliothécaire, puis conservateur en chef (section
histoire et géographie) et ce durant plus de 20 ans.

Maman
Ma mère au centre Georges Pompidou en 1997

En 1997, et comme 20 autres agents de la BPI, elle est
nomée chevalier de l'ordre des arts et des lettres, je cite :
"Cette distinction est destinée à honorer les personnes qui se
sont illustrées par leurs créations dans le domaine artistique
ou littéraire, ou par la contribution qu'elles ont apportée au
rayonnement des arts et des lettres en France et dans le monde"

J'ai été au courant de cela seulement après sa mort, de son vivant
elle n'en avait pas parlé. Ma mère était discrète, modeste, passionnée par
les livres, par l'objet en lui même. Elle les lisait, recherchait de vieux
ouvrages, les collectionnait. C'était son monde, sa vie. Ses auteurs : Thomas Mann,
Duras, Julien Green, Proust, Eluard (et bien d'autre). Elle aimait aussi la peinture,
l'histoire aussi énormément. Si j'ai un peu de culture aujourd'hui c'est grâce à elle.

Elle a également fait des conférences à travers la France
sur le thème du désherbage en bibliothèque.